L'environnement

 

 

L'environnement, c'est quoi ?

 

L'environnement est le milieu dans lequel vit un être vivant. Une partie de l'environnement est constituée de matière minérale comme l'air, l'eau, les roches ; une autre partie est constituée du monde vivant.

  • La biosphère est l'ensemble des différents milieux naturels de la Terre où la vie est possible de manière continue.

  • Le biotope est la partie de l’écosystème caractérisée par ses éléments physiques et chimiques ainsi que par son étendue. Le biotope correspond au milieu de vie. C’est une aire géographique où les facteurs écologiques gardent des valeurs à peu près constantes, qui permettent le développement de telle ou telle espèce.

La température, la quantité de lumière, l'humidité sont les caractéristiques physiques d'un milieu.

 

Un exemple d'environnement proche du collège : la forêt de l'Isle-Adam

 

L'écologie

 

L'écologie est la science qui étudie les relations entre les êtres vivants et leur environnement. Le terme écologie vient des mots grecs oikos = maison et logos = étude de. 

Les scientifiques qui étudient l'écologie sont des écologues. Le terme écologiste est plutôt utilisé pour les politiciens qui s'intéressent à l'écologie.

 

L'homme agit sur l'environnement.

 

Quiz...

 

Un aménagement est une transformation réalisée par l'homme sur son environnement. Exemple : construction d'un pont, d'une route, d'une ligne TGV ...

Lorsque l'homme s'est posé sur la Lune le 20 juillet 1969, il a pris conscience que la Terre était minuscule et fragile. Nous étions alors 3,5 milliards d'êtres humains.

Aujourd'hui, plus de 6 milliards d'êtres humains peuplent la Terre, et les "clignotants" sont au "rouge" :

pollution de l'eau et marées noires, pollution atmosphérique, multiplication des déchets, disparition des espèces animales et végétales (= diminution de la biodiversité), déforestation massive, désertification, effet de serre, catastrophes industrielles... Plus de 30% des richesses naturelles de la Terre auraient disparu en 25 ans !

 

L’Institut français de l’environnement IFEN vient de mettre en ligne ses analyses de la contamination des eaux par les pesticides en 2003 et 2004. L’ensemble du territoire (métropole et DOM) est contaminé :

  • en eaux de surface, 96% des points de mesure contiennent des pesticides, 49% ont une qualité moyenne à mauvaise.

  • en eaux souterraines, 61 % des points de mesure contiennent des pesticides,  27% nécessiteraient un traitement spécifique s’ils étaient utilisés pour la production d’eau potable.

 

Les répercutions sur la santé sont nombreuses...

  • par exemple à New Delhi, capitale de l’Inde qui compte 14 millions d’habitants, deux personnes sur cinq souffrent d’un problème de santé (problèmes au niveau des poumons, du système immunitaire, du sang, du foie…) à cause de la pollution de l’air !

  • La déforestation, la construction de routes et de ponts, l’expansion des villes, le défrichement pour l’agriculture et l’extraction minière, la pollution des eaux côtières favorisent des conditions sous lesquelles peuvent prospérer microbes et moustiques, entraînant des maladies. Exemple : un accroissement de 1% du déboisement au Pérou augmente le nombre de moustiques porteurs du paludisme de 8 %. Les moustiques ont échappé à tout contrôle après la destruction de 30 à 40 % de la forêt. Or ces insectes peuvent transmettre plus de 100 virus connus pour infecter les humains, notamment la dengue, la fièvre jaune et parfois l’encéphalite et la fièvre hémorragique, qui peuvent être fatales.
    Une urbanisation rapide et non planifiée est le principal moteur d’une explosion de la dengue, qui entraînait moins de 1,000 cas par an dans les années 50 à une situation dans laquelle quelque 2,5 millions de personnes sont à risque aujourd'hui. En savoir plus...

800 millions de personnes souffrent toujours de la faim, deux milliards ne sont pas raccordés à un réseau d'électricité, un milliard et demi n'a pas accès à l'eau potable... savez-vous que, si tous les français arrêtaient de faire couler leur robinet quand ils se lavent les dents, cela couvrirait les besoins en eau d'un pays d'Afrique pendant 15 jours ?

Il y a aussi des questions que l'on se pose, par exemple au sujet des organismes génétiquement modifiés (OGM), du clonage...

Heureusement, de nombreuses actions sont aussi menées pour préserver notre environnement. Il s'agit par exemple, dans notre département du Val d'Oise, de la création des espaces naturels sensibles (ENS)  et de deux parcs naturels régionaux.

C'est aussi la recherche d'un développement durable, « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs » (définition de l'ONU en 1987). Il s'agit de trouver les moyens d'éviter une croissance destructrice de l'environnement (croissance démographique, industrielle, urbaine) et, par contrecoup, menaçant l'avenir de l'homme.

Enfin, connaître notre environnement, c'est aussi connaître des phénomènes naturels, par exemple comment les animaux et les végétaux ont colonisé l'île de Krakatau.