La Notonecte et la Naucore se tiennent en surface comme le dytique, l’extrémité de l’abdomen sortant légèrement de l’eau, à la différence près que la Notonecte a toujours le ventre à l’air.  

L'air capté en surface est emmagasiné dorsalement, sur et sous les "élytres" ; une bulle d’air, à l’aspect argenté, apparaît sous le thorax, on observe le même effet de miroir que chez l'Hydrophile

La rétention de l'air est favorisée, sinon permise, par une surface élytrale garnie d'une courte pilosité érigée.