L'oeil et la vue

chez les animaux

La plupart des animaux, des plus simples aux plus évolués, sont dotés de cellules ou d’organes permettant la vision ou, au minimum, la perception des variations lumineuses.

On distingue deux types d’yeux :

  • les yeux simples, présents chez de nombreux invertébrés et chez les vertébrés,

  • les yeux composés, caractéristiques des arthropodes.

 

Chez les invertébrés.

 

Les êtres vivants les plus simples dotés d’yeux sont les méduses : les yeux des méduses sont des amas de cellules pigmentaires associées à des cellules sensorielles.

Le même type de structure, parfois plus complexe, existe chez les vers et chez de nombreux mollusques.

Mais les mollusques céphalopodes comme la pieuvre, le calmar ou la seiche possèdent des yeux très évolués, proches de ceux des vertébrés, qui leur assurent une excellente vision.

 

Les arthropodes présentent deux types de structures oculaires :

  • les ocelles, yeux simples constitués de cellules photosensibles,

  • les yeux à facettes, ou yeux composés, qui comprennent de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’« unités de vision », appelées ommatidies (chaque facette correspondant à la surface externe d’une ommatidie).

    Les libellules, par exemple, possèdent environ 30 000 ommatidies.

    Dans les yeux composés, l’image se forme par apposition ou par superposition des images partielles fournies par les ommatidies.

De façon générale, chez les insectes, les larves sont dotées d’ocelles tandis que les adultes possèdent des yeux à facettes.

 

Chez les vertébrés.

 

Les yeux de tous les vertébrés présentent une structure similaire à celle de l’œil humain, avec des variations selon les groupes..

  • Chez les mammifères, seuls les primates, dont l’Homme, possèdent une vision en couleurs et stéréoscopique.

    Dans le cas des mammifères possédant une bonne vision nocturne, comme les félins, la rétine contient des bâtonnets (cellules en forme de bâton spécialisées dans la réception de la lumière) plus sensibles et en plus grand nombre que dans la rétine humaine.

  • Chez la plupart des poissons, la cornée est plate et le cristallin sphérique et non déformable, ce qui leur permet de bien voir les objets situés à faible distance.

  • Les yeux des oiseaux sont allongés dans le sens antéropostérieur, de façon à ce que les images des objets éloignés qui se forment sur la rétine soient plus grandes.

    Les rapaces diurnes et nocturnes ont une vision d’une grande acuité.

 

En savoir plus

 

La vision dans le règne animal

La vision des bovins

Les plus grands yeux de la Création, l'ophtalmosaurus

 

L'oeil et la vue chez l'être humain