Le dytique bordé

Dytiscus marginalis L.

Coléoptères - Dysticides

dityque mâle

dytique mâle

Description

Le Dytique bordé, mesurant 30 à 35 mm de long, est le plus grand de nos Dytiques. C'est un grand Coléoptère ovale et aplati, au corps brun, les élytres étant bordés de jaune.

La femelle se distingue du mâle par des sillons profondément creusés dans les élytres, alors que les mâles sont tout à fait lisses.

dytique femelle

Le Dytique nage vite grâce à ses pattes postérieures : elles ont les extrémités (tibia et tarse) aplaties et frangées de soies, augmentant leur surface - comme des rames ; lorsque la "rame" bat l'eau vers l'arrière, les poils sont bien tendus. En revanche, au retour, les poils s'appliquent contre la rame, afin de diminuer la résistance !

Les adultes hibernent dans le sol, sous l'eau, pendant une grande partie de l'année et sont habituellement actifs au printemps.

Les dytiques sont aussi capables de voler ! 

Ils volent essentiellement au crépuscule ou à la nuit tombée.

dytique en vol

Classification

Les dytiques sont des insectes coléoptères vivant dans l'eau. Il existe environ deux mille espèces de dytiques dans les eaux douces du monde entier.

Les grandes espèces indigènes sont peu nombreuses, moins d'une dizaine, et toutes appartiennent au Genre Dytiscus, sauf Cybister lateralimarginalis (= roeselii). 

Si la taille dépend de l'espèce, elle est le plus souvent comprise entre 25 et 35 mm.

 

Durée de vie

Par rapport à de nombreux insectes, la durée de vie des Dytiques est importante, de l'ordre de 2 ans en moyenne....sauf "mauvaise rencontre".

Milieu de vie

Le Dytique bordé est un Coléoptère très répandu dans nos étangs et nos mares à végétation dense.

Quand vient le soir, il peut abandonner une mare qui se dépeuple ou menace de s'assécher. Il gagne ainsi les berges, d'où il se prépare à décoller vers d'autres points d'eau. Lorsqu'il en a repéré un, il s'y laisse simplement tomber comme une pierre. Malheureusement, il lui arrive parfois de confondre les reflets d'une verrière ou d'une serre avec un bassin...

Répartition : zone tempérée septentrionale, y compris Amérique du Nord.

Alimentation

Le dytique bordé, la terreur des mares et des étangs... 

Grand carnassier, il ne fait pas bon passer près de ses mandibules, attention aux doigts ! Dérangé, le Dytique n'hésitera pas à mordre, se servant de ses puissantes mandibules pour dissuader un éventuel prédateur...

Que ce soit sous forme de larve ou d'imago (adulte), le Dytique chasse avec aisance des proies souvent bien plus grosses que lui ! En effet, il n'hésite pas à s'attaquer aux têtards ou aux tritons, parfois même à des poissons comme les épinoches ou les jeunes perches qui succombent aux morsures du Dytique. En effet, il les attaque tout près des ouïes, là où ils sont le plus fragiles ! Parfois, ce carnassier se contente de "menu fretin", ajoutant à son régime des larves de libellules, d'éphémères ou de ... moustiques.

Différentes espèces de dytiques avec leurs larves, notamment le Dytique bordé (adulte dévorant un triton, larve croquant un têtard). 

Gravure XIXème

Reproduction

Les mâles possèdent sur leurs pattes antérieures des disques adhésifs qui, comme des ventouses, permettent de s'agripper à la femelle pendant l'accouplement. D'ailleurs, cette dernière ne porte-t-elle pas des stries sur ses élytres, permettant d'augmenter l'adhésion du couple ?

Les œufs sont pondus nombreux au printemps, dans les tiges des plantes aquatiques. La larve, grande carnivore, va tout d'abord injecter une salive toxique et digestive, avant d'absorber le contenu des proies avec ses puissantes mandibules. Au moment de se transformer, elle sort de l'eau et creuse une logette dans la terre.

 

larve de dityque

Respiration

en savoir plus sur les réserves d'air chez les dytiques et d'autres insectes de la mare

 
origine des principales informations et images pour en savoir plus