Les colibris

Ordre des Apodiformes

famille des Trochilidés

colibri ou oiseau-mouche est le nom donné à plus de trois cents espèces de petits oiseaux américains.

De nombreuses espèces mesurent moins de 8 cm. 

La plus petite espèce est l'oiseau-mouche de Cuba Mellisuga helenae. Les mâles sont légèrement plus petits que les femelles : ils mesurent 5,5 cm et ne pèsent que 2 g... à peine plus gros qu'un bourdon ! Malgré leur toute petite taille, ils sont très agressifs lorsqu'il s'agit de défendre leur territoire.

Le colibri effectue un vol stationnaire devant la fleur dont il prélève le nectar grâce à sa langue extensible. 

Les mouvements de ses ailes, qui produisent un bourdonnement perceptible, lui permettent également de s'avancer vers la fleur ou de reculer. C’est le seul oiseau capable de voler sur place par vent nul – c’est un peu comme un hélicoptère : en battant, l’aile dessine avec son extrémité la forme d’un huit couché.

Plus l’aile du colibri est petite, plus elle doit battre rapidement : un colibri de taille moyenne bat des ailes 25 fois par seconde, mais le colibri Mellisuga helenae, qui n’a que 5 cm de long, doit atteindre le rythme de 200 battements par seconde !

Les colibris se nourrissent de nectar et de petits insectes qu'ils trouvent dans les fleurs. La taille et la courbure de leur bec fin varient selon les fleurs que chaque espèce butine.

Presque tous les colibris ont un plumage chatoyant aux reflets métalliques. La gorge des mâles est rouge, bleue ou vert émeraude, mais toujours éclatante. 

Chez un groupe de colibris — les ermites — le plumage est souvent brun sans éclat. Les ermites se distinguent également des autres colibris par les nids suspendus qu'ils construisent et qu'ils attachent aux branches à l'aide de grandes feuilles. 

Les colibris construisent des nids en forme de tasse qu'ils tapissent de lichen, de toiles d'araignée et de petits bouts d'écorce. La femelle, qui est seule à incuber les œufs, pond deux œufs blancs par nichée.

L'habitat des colibris couvre tout le continent américain, de l'Alaska à la Terre de Feu, à l'extrême sud de l'Amérique du Sud, près du cercle arctique. 

La majorité des espèces vivent dans les régions tropicales de l'Amérique du Sud. 

Une vingtaine d'espèces ont été recensées aux États-Unis, dont le colibri à gorge rubis Archilochus colubris. Ce colibri de 10 cm est réputé pour les longues migrations qu'il entreprend. Chaque année, il traverse d'un trait le golfe du Mexique (au moins 800 km). Le mâle se caractérise par un plumage vert métallique, une gorge couleur rubis, une poitrine blanche et un abdomen gris bordé de vert. Les femelles, généralement un peu plus ternes, n'ont pas de tache rouge sur la gorge.