L'hirondelle

Ordre des passériformes

famille des Hirundinidées

On appelle hirondelle de nombreuses espèces de passereaux aux ailes longues et pointues, à la tête ronde, aux petites pattes, aux doigts et au bec court, à la bouche large. 

Ce sont des oiseaux grégaires, et quelques-uns nidifient en colonies. Ils sont presque tous exclusivement insectivores (divers moustiques, mouches, moucherons et autres insectes des régions agricoles).

Cette famille d’oiseaux est largement répandue dans le monde et regroupe 80 à 85 espèces (la parenté de diverses espèces d’hirondelles n’est pas claire).

Cinq espèces d’hirondelle peuvent être observées en France chaque été :

Hirondelle de fenêtre (Delichon urbica)

Hirondelle rustique ou de cheminée (Hirundo rustica)

autre lien 

Hirondelle de rivage (Riparia riparia)
Hirondelle de rochers (Hirundo ou Ptyonoprogne rupestris)
Hirondelle rousseline (Hirundo daurica)

 

En automne, on les voit se rassembler dans les roselières (lieux couverts de roseaux) puis elles disparaissent. On n'en voit pas en hiver.

 

Problème : Où sont les hirondelles en hiver ?

Hypothèse d'Aristote (350 avant JC) : Si on voit se rassembler les hirondelles l'automne dans les roselières et qu'elles n'en décollent plus, c'est qu'elles s'enfoncent dans la vase pour passer l'hiver !

Pendant des siècles, les scientifiques ont cru les hirondelles capables de passer la période hivernale sous l'eau ou enfouies dans la vase.

Hypothèse de Buffon (vers 1780) : Les hirondelles passent l'hiver dans des contrées moins froides, qui leur offrent des insectes en abondance.

Expérimentation : A la fin du XVIIIème siècle, les érudits voulaient savoir qui avait raison. Le moine Lazzaro Spallanzani en Italie, J.L.Frisch en Allemagne, eurent une idée...

L’hirondelle est menacée...

Parmi ses prédateurs : le moineau

Le suivi STOC-EPS (Suivi Temporel des Oiseaux Communs par Echantillonages Ponctuels Simples) est en place depuis 1989, et les données sont centralisées depuis peu au CRBPO (Centres de Recherches sur la Biologie des Populations d'Oiseaux). Les premiers résultats indiquent une tendance à la baisse...

L'hirondelle est heureusement aussi protégée

Elle fait partie des oiseaux intégralement protégés par la loi ; des associations comme la LPO militent en faveur de sa protection.

La protection peut être liée aux légendes et croyances qui entourent l'hirondelle ; par exemple Gautier écrit en 1839 dans "Statistique de la Charente Inférieure" que "c'est l'hirondelle qui a enlevé la couronne d'épines de dessus la tête de Notre-Seigneur ; ce serait un sacrilège de détruire le nid ou les petits de cet oiseau". 

 

Les hirondelles parisiennes

 

Quand on veut connaître la population d'hirondelles d'une ville, on comptabilise les nids inoccupés et occupés du 15 juin au 15 juillet, période la plus favorable à l'observation des allées et venues des adultes auprès des nids.

En 1993, la LPO et le CORIF ont réalisé une enquête sur les effectifs d'hirondelle de fenêtre à Paris. Ils ont ainsi établi une carte répertoriant les différentes colonies.

Sandra Albesa a complété cette enquête en 2002, en visitant les colonies qui avaient été recensées en 1993.

  • A Paris, on ne rencontre qu'une seule espèce nicheuse : l'hirondelle de fenêtre. On peut observer l'hirondelle de rivage aux abords de la Seine, mais rien ne prouve qu'elle fait son nid à Paris.

  • Les hirondelles de fenêtre nichent exclusivement sur des bâtiments dont la façade présente des irrégularités, des sculptures, des renfoncements... Elles établissent donc des nids sur des bâtiments haussmanniens, sur des monuments comme le Louvre, le Trocadéro ou le Pont Neuf, aucun nid n'a été trouvé sur les bâtiments récents et lisses comme les tours du XIII° arrondissement.

  • Les hirondelles préfèrent les zones tranquilles. Par exemple au Louvre, les nids sont à l'intérieur de la Cour carrée et sur la façade côté Seine protégée par un jardin, aucun nid n'a été construit sur la façade côté rue de Rivoli.

  • Elles semblent aussi préférer la présence d'eau (Seine, Canal de l'Ourcq) et de verdure : cela permet aux hirondelles de trouver la boue indispensable à la confection de leur nid, et les insectes dont elles se nourrissent.

  • Sur l'ensemble de Paris, S. Albesa a constaté qu'entre 1993 et 2002, 3 colonies sont apparues et 30 ont disparu.

    Elle a comptabilisé 60 nids vides + 232 nids occupés, soit 993 nids... contre 993 en 1993, soit une baisse de 70 % !

 

L’hirondelle dans la littérature

 

L'hirondelle est présente dans la littérature. On la rencontre 

  1. dans des romans, par exemple le "Voyage d'une hirondelle" (A. Dubois, 1886)

  2. dans des poèmes :

  3. de chansons anciennes

  4. de chansons du XXème siècle

 

 

Presque une hirondelle…

  

Les martinets ressemblent aux hirondelles et se nourrissent aussi d'insectes volants :

  • le vol des hirondelles est plus lent, plus souple que celui des martinet.

  • le martinet noir est plus élancé et plus grand que les hirondelles.

Les images proviennent du site www.natys.com et peuvent y être vues en grand format.