La classification des oiseaux

Les oiseaux forment une classe divisée en 27 ou 30 ordres, 150 à 180 familles, environ 9.000 espèces actuellement vivantes ou récemment éteintes.

La classification scientifique des oiseaux est très complexe et connaît de fréquentes remises en question : auparavant fondée sur les données anatomiques et biologiques, la classification a été remaniée en raisons des données récentes de la génétique, qui permettent d’établir les liens de parenté entre les espèces. Par exemple les vautours du continent américain, classiquement rangés parmi les rapaces diurnes, sont en fait cousins des cigognes !

L'ordre le plus riche en espèces (environ 60 % des oiseaux) est celui des Passériformes, qui réunit les Passereaux comme l'hirondelle.

L'ordre des Ansériformes (du latin anser, « oie ») est principalement représenté par la famille des Anatidés : les canards, cygnes, oies et bernaches. Ce sont des oiseaux aquatiques aux pattes palmées, dotés d’un bec généralement large et aplati.

Le martinet, le colibri... appartiennent à l'ordre des Apodiformes : des "oiseaux dépourvus de pattes". Les martinets et les colibris ont en effet des pattes très courtes.

Des oiseaux marins comme les mouettes, les goélands, les sternes, les pingouins, et des oiseaux d'eau douce et de milieu humide, comme les huîtriers, les vanneaux et les bécasses appartiennent à l’ordre des Charadriiformes (du grec charadrios, « pluvier »).

 

Les Ciconiiformes sont des oiseaux d’assez grande taille (jusqu’à 1,20 m), au long bec et aux longues pattes : cigognes, aigrettes, hérons + les vautours du continent américain (notamment les condors).  
L'ordre des Columbiformes regroupe les colombes, pigeons et tourterelles.

Le terme coraciiforme signifie « semblable à un corbeau » : le cri du rollier, un des animaux de cet ordre, évoque celui d’un corbeau. Cet ordre comprend des oiseaux au plumage brillant : les huppes, guêpiers, rolliers, martins-pêcheurs...

 

L'ordre des Cuculiformes est essentiellement représenté par les coucous (cucculus en latin).

 

Les rapaces que l'on peut voir le jour, ou rapaces diurnes, forment l'ordre des Falconiformes, divisé en deux familles :

Les Galliformes, ou Gallinacés (du latin gallina, « poule ») sont essentiellement représentés par la famille des Phasianidés (de Phasianus, le faisan), qui réunit les poules et coqs, les perdrix, les faisans, les tétras et les paons.

Les Gruiformes sont des échassiers qui vivent pour la plupart à proximité des eaux douces (rivières, lacs, étangs, marécages…) : grues, râles, foulques...

 

L'ordre des Pélicaniformes (du latin pelicanus, « pélican ») rassemble les pélicans, cormorans...

 

L'ordre des Piciformes regroupe les pics, oiseaux grimpeurs dotés d’un bec long et mince grâce auquel ils piquent les insectes au sol ou vont les chercher sous l’écorce des arbres, ainsi que les toucans frugivores à l’énorme bec et les indicateurs d’Afrique, friands de miel.

 

L'albatros et les pétrel appartiennent à l'ordre des Procellariiformes.

Représentés par les perruches et les perroquets, les Psittaciformes (du grec psittakos, « perroquet ») sont des oiseaux arboricoles des régions chaudes du monde, au plumage généralement vivement coloré.

 
L'ordre des Sphénisciformes (du grec spheniskôs, « coin, cheville pointue ») est représenté par les manchots, oiseaux marins inaptes au vol ; les ailes, adaptées à la nage, se sont transformées en nageoires. Ils ont de courtes pattes aux doigts palmées et un bec pointu.  

Les Strigiformes (du latin strigis, « oiseau de nuit ») groupe les rapaces nocturnes : les chouettes et les hiboux.

 

Les Struthioniformes sont souvent appelés ratites (oiseaux coureurs incapables de voler). Cet ordre est divisé en quatre familles :

  • l’autruche (Struthionidés),

  • les nandous (Rhéidés),

  • les casoars et l’émeu (Casuaridés),

  • le kiwi (Aptérygidés).

Les premiers animaux qui ont volé n’étaient pas des oiseaux mais des insectes. Il y en eut de gigantesques dont les ailes avaient une envergure de 30 cm. Puis apparurent les oiseaux…

De nombreux oiseaux meurent lors des marées noires... Pourquoi ?

 

Pour en savoir plus sur les oiseaux

  • mylinea

  • natys

  • ornithomedia

  • Oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient de H. Heinzel, R. Fitter, J. Parslow, éd. Delachaux et niestlé, 1996.