Les sternes

Charadriiformes, Laridés

La sterne arctique Sterna paradisaea est la sterne la plus célèbre.

La sterne arctique bat tous les records : elle niche autour du pôle Nord et passe l'hiver vers le pôle Sud, ce qui lui fait parcourir jusqu’à 40 000 km par an. 

Chaque année en août, la sterne quitte ses quartiers d’été dans le nord. 

Celles de l’Arctique canadien et du Groenland traversent l’Atlantique et rejoignent sur la cote ouest de l’Europe leurs cousines qui arrivent des régions arctiques de la Russie. Elles poursuivent leur périple en longeant la cote ouest de l’Afrique. Certaines se rendent jusqu’au cap de Bonne-Espérance, d’autres retraversent l’Atlantique jusqu’à la cote est de l’Amérique du Sud. 

Un troisième groupe part du nord-ouest du Canada, longe la bordure est du Pacifique, survole l’océan au large de la Californie, du Pérou et du Chili jusqu’au cap Horn. Les trois groupes traversent ensuite l’immense océan Glacial Antarctique jusqu’au continent Antarctique. 

Elles pêchent tout au long de leur périple.

C'est sans doute le seul animal au monde qui voit autant le soleil au cours de son existence : au milieu de l’été nordique et de l’été austral, elles profitent de 24 heures d’ensoleillement par jour. 

En savoir plus sur la sterne arctique (article illustré)