Les vautours

Falconiformes, Falconidées

Les vautours sont des rapaces diurnes de grande taille. Ces charognards recherchent les cadavres de gros mammifères en planant à forte altitude.

Les vautours sont de grands planeurs, avec leurs grandes ailes qui leur permettent d’utiliser les courants d’air chaud ascendants. Quand un vautour réussit à entrer dans une colonne d’air ascendant, il vole en cercle à l’intérieur et monte en spirale, parfois jusqu’à 300 m d’altitude, tant qu’il reste assez d’air chaud pour le soutenir. Les ailes du vautour, assez larges pour profiter pleinement de l’air qui s’élève du sol, sont aussi assez courtes pour qu’il puisse éviter les arbres et les buissons chaque fois qu’il doit atterrir à un endroit précis.

Les vautours de l'Ancien Monde (percnoptère  Neophron percnopterus, vautour fauve Gyps fulvus, le griffon de Rüpell G. rueppellii,  gypaète Gypaetus barbatus) appartiennent à la famille des Accipitridés.   

Les vautours d'Amérique (condor des Andes Vultur gryphus, vautour à tête rouge Cathartes aura, urubu Coragyps atratus, condor de Californie Gymnogyps californianus) forment la famille des Cathartidés.

L'un des plus grands oiseaux volants actuels est le condor des Andes Vultur gryphus dont l'envergure peut atteindre 3,2 m. 

Les vautours fauves Gyps fulvus sont les vautours les plus répandus autour de la Méditerranée. Ils planent souvent à grande hauteur, les ailes un peu relevées. Ce sont d'excellents planeurs terrestres : leur taille, leur anatomie, et leur physiologie ne leur permettent pas de longues séquences de vol battu, mais ils sont passés maîtres dans l'art d'utiliser toutes les ressources de l'aérologie pour leurs déplacements. Ces oiseaux sont donc entièrement tributaires des mouvements de l'atmosphère et, pour eux, la maîtrise de la technique du vol à voile est absolument vitale. La mise en place du tandem, comportement essentiel de la parade nuptiale, a aussi une forte signification relationnelle, d'où l'agressivité observée lors de la venue d'un tiers.