L'origine des oiseaux

Les premiers animaux qui ont volé n’étaient pas des oiseaux mais des insectes. Il y en eut de gigantesques dont les ailes avaient une envergure de 30 cm. Puis apparurent les oiseaux…

En 1860, un carrier qui travaillait près du petit village de Solnhofen (Allemagne, Bavière) fendit un bloc de calcaire et y découvrit une plume mesurant 15 cm de long et moins de 6,5 cm de large. Cette plume, préservée dans ses moindre détails, provient de l’aile d’un animal qui volait il y a 150 millions d’années.

1861. Dans une carrière distante de quelques kilomètres de celles où l’on avait trouvé la plume, on a découvert un squelette presque complet, de la taille d’un poulet, entouré des empreintes détaillées laissées par ses plumes. C’était un bien étrange oiseau : une longue queue osseuse, des pattes avant portant trois doigts distincts se terminant par une griffe, et le crâne portant des mâchoires osseuses plantées de nombreuses dents. Cet animal, appelé Archéoptéryx, est mi-reptile mi-oiseau, une sorte de dinosaure à plumes.

Il y a 65 millions d’années disparurent les dinosaures ainsi qu’un très grand nombre d’autres êtres vivants. La cause probable : à cause d’une météorite / d’éruptions volcaniques, une grande quantité de poussière s’est retrouvé dans l’atmosphère, a masqué la lumière : les végétaux sont morts, puis les herbivores, puis ceux qui mangeaient les herbivores… Ensuite, les quelques survivants ont pu prospérer et se diversifier.

On a découvert en Amérique du Sud le fossile d’un oiseau qu’on a appelé Phororhacus : une sorte d’immense autruche avec une tête aussi grosse que celle d’un cheval et un impressionnant bec crochu.

L'Amérique du Sud était alors isolée des autres continents et une faune étrange s'y est développée. A cette époque il n'existait pas de mammifère carnivore pour s'attaquer aux petits animaux herbivores. Le rôle de carnivore prédateur était joué par un groupe très particulier d'oiseaux comme le Phororhacus.

Cet oiseau qui, comme l'autruche ou l'émeu actuel ne pouvait pas voler, atteignait une taille proche des 3 m. La longueur de la tête dépassait parfois 60 cm. Il devait pouvoir se déplacer à grande vitesse comme le font actuellement les autruches. Cet animal fabuleux vivait il y a 20 millions d'années dans les plaines de Patagonie. Les derniers représentants de ce groupe d'oiseaux géants carnivores ont été récoltés dans le Pliocéne (-3 millions d'années) en Floride.

Le plus vieux fossile connu de colibri a été découvert en Allemagne : c'est Eurotrochilus inexpectatus (l’«inattendu trochilidé européen» - aujourd’hui, le colibri ne vit que sur le continent américain). Les petits squelettes, vieux de 30 millions d’années, sont dotés d’un système articulaire qui permet le vol caractéristique du colibri, qui se nourrit sans avoir besoin de se poser. Ils ont également le long bec permettant de boire le nectar des fleurs. L'existence de cet oiseau préhistorique pourrait expliquer pourquoi certaines fleurs européennes ont une anatomie adaptée au bec et au vol du colibri.

Les chauves-souris, qui sont des mammifères, sont apparues au moins cent millions d’années après les oiseaux : les plus vieux fossiles de chauve-souris découverts remontent à environ cinquante millions d’années.