Les séismes en Colombie

 

Les risques sismiques en Colombie

 

La Colombie est un pays d’Amérique du Sud, bordé au nord par le Panamá et la mer des Caraïbes, à l’est par le Venezuela et le Brésil, au sud par le Pérou et l’Équateur, à l’ouest par l’océan Pacifique. La Cordillère des Andes occupe le centre et l’ouest de la Colombie et s’étend, du nord au sud, sur toute la longueur du pays. Les cordillères sont une variété de chaînes de montagnes : comme leur étymologie le suggère (corde), elles sont allongées ; leur origine est directement liée au mouvement des plaques. En Colombie, certains sommets de cette chaîne de montagnes dépassent 5.000 m et sont constamment couverts de neige : c'est le cas des pics volcaniques du Nevado del Huila (5 750 m), du Nevado del Tolima (5 616 m), ou encore du Nevado del Ruiz (5389 m). Le pic Cristóbal Colón (5 776 m) est le point culminant de Colombie.
 
La Colombie est régulièrement ébranlée par des séismes. Certains sont meurtriers.

  • Parmi les séismes historiques, on retiendra celui du 13 août 1868, de magnitude 8,8 : 30.000 morts !

  • La ville de Popayán, ébranlée en 2004, a déjà été touchée par un séisme de magnitude 5,5 le 31 mars 1983 qui fit 350 victimes... en 1983, la ville a été détruite à 80 %.

  • Le 17 octobre 1992, un séisme de magnitude 6,6 fait 11 morts, 60 blessés et 2.500 sans abris.

  • Le 6 juin 1994, le sud-ouest de la Colombie est ébranlé par 3 secousses à 3 min d'intervalle (magnitude 6) + 800 répliques : glissements de terrain, 150 à 400 morts, environ 150 blessés et près de 25.000 sans abris...

  • Puis le 8 février 1995, un séisme de magnitude 6,4 fait 30 à 40 morts, 230 blessés et 3.000 sans abris à Pereira.

  • Un tremblement de terre de magnitude 6 a touché Armenia, ville située plus de 250 km au nord de Popayán, le 25 janvier 1999 : 700 à 1200 morts, plus de 8.500 blessés, plus de 450.000 sans abris et 2.900 millions de dollars de dommages !

Pourquoi ces séismes ?

 

Le nord de l'Amérique du Sud est une zone complexe où s'affrontent quatre plaques tectoniques (Sud-Amérique, Caraïbes, Nazca et la micro-plaque Costa Rica-Panama). A la latitude du séisme de Popayán, la plaque Nazca plonge sous la plaque Sud-Amérique (subduction) à une vitesse de 66 mm/an vers le N80°E (Structures tectoniques majeures du NE de l'Amérique du Sud). 

 

La sismicité instrumentale de 1990 à 2004 (Carte de la sismicité instrumentale dans la région de Popayán) montre deux sources de sismicité :

  • La zone de subduction de la plaque Nazca sous la plaque Sud-Amérique, avec des événements superficiels le long de la limite de plaques et de plus en plus profonds vers l'est. La zone de subduction est responsable de la plupart des séismes historiques majeurs répertoriés en Colombie (Carte de la sismicité historique dans la région de Popayán de 1900 à 2004, pour les magnitudes 7.0 et supérieures). 

  • La zone de déformation à l'intérieur de la plaque soulignée par une zone de sismicité superficielle (0 à 70 km) de direction NNE-SSO. Bien que de magnitude moyenne inférieure à celle des séismes de subduction, les séismes intraplaques sont susceptibles, de par leur proximité, de causer des dommages importants bien que plus localisés. Exemple : le séisme de Popayán du 18 août 2004.

 

Séisme du 18 août 2004

 

Un séisme de magnitude 5,0 s'est produit le mercredi 18 août 2004, à 7 h 06 min 52 s UTC (02:06:52 heure locale), à proximité de la ville de Popayán en Colombie. 

Le foyer de ce séisme a été localisé à une profondeur de 32 km (moins de 10 km pour les réseaux locaux). 

L'épicentre se trouve à environ 25 km au Sud Sud Est de Popayán (Colombie), 125 km à l'Ouest Nord Ouest de Florencia (Colombie), 130 km au Sud de Cali (Colombie) et 380 km au Sud Ouest de Santa Fe de Bogota (Colombie). De par sa localisation et sa faible profondeur, les scientifiques pensent que ce séisme a pour source une déformation intra-plaque.

 

Carte de localisation du séisme du 18 août 2004.

 

En savoir plus

brgm