Les séismes en France : 

Les DOM-TOM

Les Territoires et Départements Français d'Outre-mer (DOM-TOM) ont une activité sismique assez importante, en plus d'une activité volcanique, d'où la mise en place, depuis une quinzaine d'années, d'un important réseau de stations dans les Antilles et dans la Réunion .

 

Antilles

 

L'activité sismique des Antilles est la plus importante parmi les DOM-TOM. L'archipel des Petites Antilles, formé par la subduction de la plaque nord-américaine sous la plaque des Caraïbes, a connu de nombreuses catastrophes sismiques, en particulier en 1690 au nord-ouest de la Guadeloupe, en 1831 à l'Est de la Martinique et surtout le séisme du 8 février 1843 qui détruisit Pointe-à-Pitre et causa la mort de 15 000 personnes. 

Plus récemment, en 1985, une secousse de magnitude 6 a fortement ébranlé la Guadeloupe et Pointe-à-Pitre. Les risques sismiques restent importants aux Antilles.

Les foyers sont regroupés dans la partie nord de l'arc. Leur profondeur peut atteindre 200 km. Ceux qui se situent entre 100 et 200 km sont répartis dans une zone de 75 km de largeur sous les îles de l'arc. Ces séismes représentent 25% de la sismicité totale des Antilles. 

C'est dans la partie centrale de l'arc, entre Dominique et Sainte-Lucie, que l'on observe les plus grandes magnitudes.

 

Réunion

 

La Réunion, quant à elle, subit essentiellement des séismes d'origine volcanique.