Pompéi et le Vésuve

Plus de 1 000 volcans sont en activité dans le monde dont les noms font la une des actualités par moment : Kilauea, Soufrière de Montserrat, Mont Saint Helens, Pinatubo, Merapi, Nevado del Ruiz, Vatnajökull, Rabaul, Mont Utzen, Vésuve, Etna. Mais il est très difficile d'établir le nombre exact de volcans actifs, car en dehors des périodes de « fièvre », ils peuvent connaître de très longs repos avant de se réveiller brusquement. Ainsi, l’éruption du Vésuve qui détruisit Pompéi en l'an 79 eut lieu après un calme de 16 siècles succédant lui même à un autre calme de 50 siècles.

  1. Pompéi, la ville détruite

  2. Le Vésuve : son histoire, sa région

  3. Le Vésuve : illustrations

  4. Le Vésuve : l'éruption de 79

  5. Le Vésuve aujourd'hui

  6. L'observatoire volcanologique du Vésuve

  7. Le Vésuve dans la littérature

  8. Le Vésuve dans la peinture

I- Pompéi, la ville détruite.

 

Pompéi se situe au sud-est de l'Italie, dans la plaine volcanique de Campanie, à quelques kilomètres de Naples. Ville portuaire antique, construite au pied du Vésuve, Pompéi, fondée au VIème siècle avant J.C subit l'influence hellénistique et fut florissante jusqu'au début du Ier siècle de notre ère. L'expansion de Pompéi fut rapide, notamment grâce à sa position géographique favorable. Malheureusement l'éruption du Vésuve (ou, plus précisément, du mont Somma dont les restes forment aujourd'hui, autour du Vésuve, une enceinte qui culmine à 1.132 mètres d'altitude) détruisit complètement la ville le 24 août 79…

 

Pompei, le guide

Ce site donne un grand nombre d’informations : des généralités (Eruption du Vésuve, Les Fouilles, Les cartes…), des informations sur les bâtiments publics (Les Théâtres et Palestres, Les Thermes, Le Forum, Les Temples), sur les maisons et villas (La Maison du Faune, La Maison des Vetii, La Villa des Mystères), sur la Vie économique, la Vie politique, Les VIDEOS DU SITE, etc.

 

Site suisse

Autre site intéressant sur Pompéi, avec des cartes de la Région, un historique (Le jour fatal, Le Vésuve) des informations sur les recherches archéologiques ( Etat des fouilles actuelles, les Découvertes), sur la vie quotidienne à Pompéi ( Maison typique, Fresques, Magasins, Théâtres, Temples, Thermes).

 

unesco

Ce site nous informe que Pompéi et Herculanum font partie du Patrimoine de l’UNESCO.

 

Quelques images

II- Le Vésuve (1281 m), son histoire, sa région

 

Le Vésuve n’a jamais suscité les légendes, les mythes ou les tabous qui entourent tant d’autres volcans. Avant la destruction de Pompéi et Herculanum en 79 après J.-C. et longtemps après, il s’est tenu si tranquille qu’il semble avoir été ignoré des dieux de l’Antiquité, puis des chroniqueurs du Moyen Age. Sa nature volcanique fut révélée par Strabon (58 avant J-C, 25 après J-C), mais la célébrité mondiale ne lui est venue qu’aux XVIIIe et XIXe siècles, quand les archéologues ont mis au jour les restes remarquablement préservés des cités disparues. Et à son réveil, qui survint vers la même époque, les géologues se servirent de lui comme d’un laboratoire géant : c’est en l’étudiant, entre 1766 et 1794, que Lord Hamilton, ambassadeur du roi d'Angleterre à la cours de Naples, jeta les bases de la volcanologie moderne.

 

Site français

Ce site donne de très nombreuses informations sur le Vésuve et ses environs comme la Situation, Le volcanisme italien, Géologie Campanie, Le Vésuve, Éruptions du Vésuve, Simulation d'éruption.

 

Chronologie des éruptions

79 ap J.C

4 villes ensevelies : Pompéi, Stabies, Herculanum et Oplontis.

III° et IV° siècle

Plusieurs éruptions en : 203, 222, 235, 379, 395

472

Les cendres de l'explosion arrivèrent jusqu'à Constantinople, à 1200 km.

Du VI° au XI° siècle

Plusieurs éruptions en : 472, 512, 536, 685, 787, 968, 991, 999, 1007, 1036 à 1038, 1049, 1068

1136 à 1139

On dit que cette explosion dura 1à 2 ans sans discontinuer.

Du XII° au XVI° siècle

Des éruptions en : 1138, 1150, 1270, 1347. Les éruptions de 1430, 1440, 1500 sont incertaines.

décembre 1631

La plus forte explosion depuis celle de 79. Le Vésuve se réveille le 16 décembre 1631. En une quinzaine de jours ses explosions, ses coulées de lave et de boue dévastent de nombreux villages. Plus de 4 000 personnes y trouvent la mort. Le Vésuve va concurrencer pendant plus de trois siècles l’autre grand phare de la Méditerranée, le Stromboli.

1650

Autre éruption au XVII° siècle.

XVIII° siècle

Plusieurs éruptions ont eu lieu au XVIII° siècle : 1707, 1737, 1760, 1767, 1779, 1794. En 1751, les premières fouilles archéologiques sont interrompues par l'activité volcanique.

XIX° siècle

Les éruptions se succèdent : 1806, 1810, 1817, 1822, 1831, 1834, 1839, 1850, 1855, 1858, 1861, 1868, 1872.

XX° siècle

Au XXème siècle, on compte 3 grandes éruptions : 1906, 1929, 1932

Depuis plus d’une cinquantaine d’années le Vésuve est dans un apparent sommeil : sa dernière éruption remontant à 1944... Il n’y eut alors qu’une dizaine de morts, grâce à l'alerte qui fut donnée assez tôt.

photographies de l’éruption de 1944.

1980

Violent tremblement de terre dans la région vésuvienne.

 

wpe37.jpg (173168 octets) Carte topographique avec localisation des coulées de lave historiques

 

decobed : Ce site raconte des histoires de volcans, dont le Vésuve : Vésuve

III- Le Vésuve : illustrations

 

volcanolive

Cette page montre des photographies du Vésuve. Les légendes sont en anglais, voici la traduction des termes principaux pour comprendre les légendes.

 

une ascension facile de 180 m

Mt Vesuvius volcano

Le volcan « Mont Vésuve »

ruins of Pompeii

les ruines de Pompéi

Napoli and surrounding towns

Naples et les villes voisines

an easy 180 m ascent

Springtime

Le printemps

 

foto.portanapoli : Un ensemble de photographies du Vésuve. Les légendes (italien / anglais / allemand) sont faciles à comprendre.

 

Le Vésuve vu de l’espace

 

 

Image radar du Vésuve, photographié de la navette en 1994.

 

 Image Spot du Vésuve

IV- Le Vésuve : l’éruption de 79.

 

Le Vésuve a fait son entrée dans l’histoire des hommes en 79 ap. J-C. À cette époque, l’empire romain est prospère, et le golfe de Naples est l’une des plus riches provinces de l’Empire. Des villes comme Pompéï, Herculanum se sont installées au pied du Vésuve, dans un site apparemment enchanteur. Le 24 octobre 79, après un long sommeil de plusieurs siècles, le Vésuve se réveille et, en quelques heures, ensevelit totalement Pompéi sous un linceul de pierres ponces, Herculanum sous des coulées de boue = lahar, et six autres villes voisines. Beaucoup de personnes y ont péri, ainsi on a retrouvé des squelettes et des empreintes de corps dont on a pu réaliser des moulages. Le récit de cette éruption nous est  parvenu avec la description de Pline le Jeune (lettres à Tacite).

 

Simulation par Ordinateur de l'Eruption de Pompei en 79 avant J.C

 

VesuVolcan

Le site sur l'éruption du Vésuve en 79 après J.C. Ce travail de lycéens (TPE) va vous révéler tous les mystères de la volcanologie et de l'éruption du Vésuve qui détuisit Pompéi en 79 après J-C !!!

 

Le travail des géologues de l’institut de Physique du Globe de Paris A partir de témoignages historiques et des caractéristiques des dépôts volcaniques principaux de l'éruption du Vésuve en 79 après J.C., les géologues montrent comment mettre en évidence la présence de deux phases éruptives majeures. La première phase, dite Plinienne, correspond à une pluie de cendres et de ponces. La seconde phase, de nuées ardentes, correspond à des avalanches de fragments du jet volcanique sur les pentes du volcan.

V. Le Vésuve aujourd’hui

 

Le Vésuve est le seul volcan actif de l'Europe continentale. Le Vésuve, sans doute le volcan le plus célèbre du monde, est le plus dangereux également. C'est un volcan actif qui s'est manifesté à plusieurs reprises par le passé, et dont la cheminée volcanique est bouchée. Deux à trois millions de personnes vivent à ses pieds…

 

académie de Reims

Naples, troisième agglomération d'Italie, se développe depuis l'Antiquité entre deux zones volcaniques très actives : le Vésuveet les Champs phlégréens d'où s'échappent fumerolles et gaz nocifs. Certes le Vésuve ne fume plus depuis 1944, mais trois millions de personne, n'en vivent pas moins dans l'un des sites naturels les plus dangereux d'Europe. Comment expliquer la persévérance, voire l'entêtement, des Napolitains à vouloir vivre là ?

 

cybersciences

Le Vésuve sommeille depuis mars 1944 mais les volcanologues estiment que son réveil sera terrible.

 

Le Nouvel Observateur, jeudi 28 août 2003

Contre le fatalisme napolitain,Marco di Lello, 33 ans, avocat, assesseur à l’urbanisme de la région Campanie se bat pour que ses concitoyens abandonnent leurs habitations aussi abusives qu’explosives construites sur les pentes du Vésuve. C’est l’Opération Vésu Via, un plan de décongestion drastique de la zone « rouge ».

 

Quand le Vésuve se réveillera...

Le Vésuve est un volcan qui emmagasine pendant des décennies ses masses incandescentes dans des réservoirs situés à une dizaine de kilomètres de profondeur, et émettant une pulsation continue. Quinze stations d’observation enregistrent les mouvements sismique et vérifient les variations de température des fumerolles. Grâce à ce réseau de contrôle automatique, l’éruption pourra être annoncée avec 10 à 15 jours d’avance. Puis ce sera la catastrophe…

 

Quelques photographies actuelles du Vésuve

(Ash = cendre ; Fumaroles = fumerolles)

VI. L’observatoire volcanologique du Vésuve

 

L’observatoire volcanologique du Vésuve, le plus ancien du monde, est équipé de nombreux appareils de géophysique et de sismographes fonctionnant 24 heures sur 24.

 

surveillance

Les trois volcans du secteur Neapolitan-Phlegraean sont actuellement tranquilles, mais l'étude de leur histoire passée suggère que dans l'avenir ils éclateront sûrement et probablement que plus sera longue la période tranquille, plus violente sera l'éruption. L'Observatoire du Vésuve, fondé en 1841 sous le règne de Ferdinand II de Bourbon, continue ses recherches afin d’améliorer sa connaissances des volcans Neapolitan-Phlegraean et contrôler l’activité pré-éruptive, dans le but de prévoir une éruption éventuelle.

 

Observatoire

Le premier système de collecte d'informations sur l'activité d'un volcan est apparu en 1841, avec la création sur le Vésuve du premier observatoire volcanologique, même si de nombreuses observations étaient déjà faites. Aujourd'hui, de nombreux pays ont des observatoires, dont certains sont sur Internet. Le plus souvent, mis à part quelques observatoires dédiés à un volcan plus précisément, les centres d'observations gèrent une région volcanique avec plusieurs volcans.

 

Site de l'assemblée nationale

Chaque volcan ayant sa spécificité, la surveillance doit être adaptée. Un projet de 10 capteurs à 300 m de profondeur dans le Vésuve et les Champs Phlégréens a été monté. Ce projet évalué à 1 500 000 Euros est financé par l'Union européenne, les Universités de Naples, Salerne et par un fonds spécial de la Recherche italienne. La Protection civile de Naples aura la lourde charge d'évacuer les 600 000 personnes qui habitent la zone rouge, ce qui nécessitera au moins 7 jours. La zone rouge, d'un rayon de 10 km, comporte 18 communes, soit 600 000 personnes. La zone jaune comprend 59 communes, soit environ 1 million d'habitants, mais la difficulté principale est l'impossibilité de prévoir la zone touchée…

 

site italien

Le site de l’observatoire du Vésuve… en italien. On y trouve des cartes, des photographies, des sismogrammes en temps réel.

En savoir plus sur les volcans.

VII- Le Vésuve dans la littérature

 

Le Vésuve attire au XIX° siècle tout le monde littéraire de l'Europe, qui découvre les affres du Volcan.

 

Le Vésuve selon Chateaubriand

Ce récit raconte le voyage de Chateaubriand, secrétaire d'ambassade à Rome : François René de Chateaubriand descend jusqu'à Naples et monte au sommet du Vésuve le 5 janvier 1804.

 

Le Vésuve selon Alexandre Dumas

Ce récit de l'ascension au sommet du Vésuve par Alexandre Dumas est extrait de l’ouvrage Le Corricolo (publié en 1843). Ce livre est le récit du voyage d’Alexandre Dumas dans le Royaume des Deux-Siciles en novembre 1835. Alexandre Dumas nous conte un Vésuve touristique bien différent de son ascension de l'Etna qui était à l'époque une véritable expédition. Et une anecdote entre un âne et deux anglais.

 

Le Vésuve selon Victor Hugo

 

V comme Vésuve de Dominique Decobecq

(spéléologue et volcanologue contemporain)

En savoir plus Textes scientifiques, littéraires et poèmes, de l'Histoire de la Volcanologie

VIII- Le Vésuve dans la peinture

 

L’éruption du Vésuve a aussi inspiré de nombreux peintres…

 

L’éruption du Vésuve en août 79, par Pierre-Henri de Valenciennes

En 104 apr. J.-C., Pline le Jeune adresse à l'historien Tacite deux lettres dans lesquelles il relate les phases de l'éruption de 79 qui détruisit Pompéi, Herculanum et Stabies, ainsi que les circonstances dans lesquelles son oncle, Pline l'Ancien, trouva la mort. En 1813, quelques décennies après la découverte des ruines de Pompéi, le peintre français Pierre-Henri de Valenciennes achève un grand tableau (taille : 148 x 196 cm) intitulé L'éruption du Vésuve arrivée le 24 août de l'an 79 sous le règne de Titus, très fidèle au récit de Pline. Parmi les différentes scènes, on peut voir la scène de la mort de Pline l'Ancien, le Vésuve et la nuée ardente, la destruction de Stabies et l'estuaire du Sarno.

La scène se situe aux alentours de huit heures du matin le 25 août 79. Valenciennes a suivi très précisément la lettre de Pline le Jeune détaillant les circonstances de la mort de son oncle. L'atmosphère du cataclysme décrite par Pline est rendue avec une très grande fidélité par le peintre. L'art de Valenciennes et sa maîtrise de la lumière sont manifestes dans tous les éléments de la composition de l'éruption du Vésuve, depuis les vagues de la mer jusqu'aux nuées ardentes, et confèrent au moment historique qu'il représente sa troublante intensité et sa vraisemblance. Certes, le 25 août à 8 heures, il est peu probable que la colonne de matériaux en fusion fût aussi importante. Valenciennes ne pouvait pas connaître la chronologie éruptive reconstituée aujourd'hui. Il est possible qu'il ait représenté la phase plinienne, qui ne se prolongea pas au-delà de la soirée du 24 août, influencé par ses observations de 1779. Le 9 août de cette année-là, durant son voyage en Italie, Valenciennes eut en effet la chance d'assister à une éruption du Vésuve, événement qui inspira vraisemblablement son tableau historique.

La scène se déroule à Stabies qui au début de notre ère se trouvait au bord du rivage, avant que l'estuaire du Sarno ne ferme une partie de la baie. Est-ce la villa de Pomponianus qui est en train de s'effondrer dans le décor de la partie droite du tableau ? La représentation de Valenciennes est parfaitement compatible avec les analyses les plus récentes des causes et des modèles de destruction du bâti pompéien. L'effondrement des bâtiments est probablement dû en grande partie, durant la phase d'écoulement, à de violentes secousses telluriques et à l'éboulement des pierres, qui provoquèrent la chute des étages perpendiculairement au mur de façade, ce que Valenciennes a représenté très exactement.

Le tremblement de terre provoqua également un mini raz-de-marée au large de l'estuaire du Sarno. Ici encore, l'interprétation de la ligne de rivage faisant face aux villae, la représentation de la mer déchaînée et du naufrage du navire auquel Pline tente d'accéder derrière la colonne de fumée centrale du tableau, constituent autant d'indices de la précision topographique et de la qualité de la documentation historique dans la méthode du peintre.

 

L’éruption du Vésuve par le Chevalier Volaire

 

Le Vésuve et Pompéi par Francesco Gonin