L'Obésité

L'obésité est un excès de poids pouvant retentir sur la santé.

Janvier 2007.
300 millions d’adultes souffrent aujourd’hui de surpoids dans le monde. En France, plus d'un enfant sur six est touché par l’obésité (l’obésité apparaît souvent dès 2 ans, les enfants les plus touchés ont 7/12 ans), et chaque année, 55 000 personnes meurent de maladies liées à leur obésité.
Au-delà des problèmes psychologiques, l’obésité peut réduire en moyenne de 13 ans l’espérance de vie d’un adulte : 2/3 des enfants obèses restent obèses à l’âge adulte avec un risque de maladies cardio-vasculaires multiplié par trois, de diabète multiplié par neuf, de problèmes orthopédiques (entorses à répétition par exemple)...
Le dépistage se fait en suivant l'évolution de l'IMC (indice de masse corporelle) ; depuis 1995, on trouve dans le carnet de santé des enfants les courbes de corpulence (Indice de Masse Corporelle en fonction de l’âge et du sexe de l’enfant).

dossier de presse réalisé par l'afpa (association française de pédiatrie ambulatoire)

 

En France, trop d'enfants présentent un excès de poids à l'âge de 10 ans. Pourquoi ?

  • Le "vagabondage alimentaire" en dehors des repas (grignotage, excès de boissons caloriques...) est la principale source d'excès alimentaire.

  • L'absence d'activité physique joue un rôle majeur dans le développement de l'obésité. Plus l'enfant est sédentaire, plus il risque de devenir obèse.

  • Pour une même alimentation, certains enfants prennent plus de poids que d'autres : l'explication est principalement génétique. La prédisposition génétique rend certains enfants plus vulnérables que d'autres aux effets de l'excès d'apport alimentaire et de la sédentarité.

  • Il peut aussi y avoir des causes psychologiques, mais surtout l'obésité peut être mal tolérée psychologiquement.

 

L'Etat se sent concerné par l'augmentation du nombre de personnes obèses. La prévention de l'obésité est une priorité du Programme National Nutrition Santé, et un projet de loi sur la santé pour lutter contre l'obésité est examiné par les députés.

 

Vendredi 9 avril 2004, les députés ont débattu des moyens à adopter pour prévenir l'obésité chez les jeunes, un phénomène dont la croissance est spectaculaire. 

6 000 à 8 000 distributeurs sont installés dans les collèges, lycées et universités, environ 40 % des établissements scolaires sont équipés : pour lutter contre l'obésité, les députés ont décidé d'interdire les distributeurs de confiseries et de boissons sucrées dans les établissements scolaires.

La question de la publicité télévisée en faveur des confiseries et boissons sucrées a donné lieu à controverse : obliger les annonceurs à assortir leurs spots télévisés d'un message sanitaire ou à en financer un ? contraindre les annonceurs à financer, après avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, la réalisation et la diffusion de ces messages aux mêmes heures que leurs publicités ? 

lire l'article du Monde sur ce sujet

 

Pour savoir si on est "trop gros", on doit calculer l'indice de masse corporelle.

 

Calculez votre indice de masse corporel

 

Qui consulter ?

 

Le médecin de famille (ou le pédiatre) est le mieux placé pour dépister une tendance à l'excès de poids ou un risque d'obésité. Pour les enfants, le médecin scolaire est aussi averti des problèmes d'obésité.

On peut aussi consulter des spécialistes :

  • L'endocrinologue est un médecin spécialiste des maladies liées aux hormones et au métabolisme

  • Le nutritionniste est un médecin spécialiste des maladies de la nutrition

  • Le diététicien est un professionnel paramédical formé à la diététique

  • Le psychologue ou le psychothérapeute est compétent pour aborder les facteurs psychologiques en cause dans certains troubles du comportement alimentaire ou en cas de souffrance psychologique liée au surpoids.

Il y a aussi des centres hospitaliers spécialités en nutrition pouvant effectuer un bilan nutritionnel spécialisé, en particulier génétique.

Souffrez-vous de troubles du comportement alimentaire ?

Sur Internet : site sur l'obésité