Les dyslipoïdoses : maladie de Tay-Sachs, maladie de Gaucher...

Les membranes des cellules contiennent différentes sortes de lipides (graisses). S'il manque l'enzyme nécessaire pour dégrader une sorte de lipide, cette sorte de lipide va s'accumuler, causant des dégâts : la maladie observée fait partie du groupe des dyslipoïdoses, des maladies métaboliques.

 

groupe de dyslipoïdose substance qui s'accumule enzyme manquant nom de la maladie
gangliosidose ganglioside  ß-hexosaminidase A maladie de Tay-Sachs
gangliosido-ß-galactosidase maladie de Norman-Landing
sphingomyélinose sphingomyéline  shpingomyélinase maladie de Niemann-Pick
cérébrosidoses  cérébroside     
ß-Hexosaminidase A.B maladie de Sandhoff
alpha galactosidase A maladie de Fabry
déficit en lactosyl céramide ß-galactosidase cytosidose 
cérébroside ß-glucosidase maladie de Gaucher
alpha fucosidase maladie de Durand ou fucocérébrosidose
céramidase maladie de Farber
sphingolipidoses sulfatique sphingolipide sulfatique aryl-sulfatase A maladie de Scholz
galactosyl céramide ß-galactosidase maladie de Krabbe

 

La maladie de Tay-Sachs, ou GM2-gangliosidose variante B ou déficit en Hexosaminidase A est une maladie génétique qui se transmet sur le mode récessif autosomique

Cette maladie fut décrite la première fois par Tay en 1881 puis par Sachs en 1887 qui la nommèrent "idiotie amaurotique familiale". 

 

Elle se caractérise par une accumulation d'une substance appelée ganglioside GM2.

Un ganglioside est une molécule constituée d'une partie lipide (graisse), une partie glucide (sucre), une partie acide sialique. 

Dans le nom GM2, G signifie ganglioside, M indique qu'il y a un acide sialique et le chiffre 2 est un code pour dire qu'il y a 3 sucres.

Les gangliosides s'accumulent essentiellement dans le système nerveux...

 

Il existe 3 formes : moins l'hexosaminidase est active, plus jeune la maladie commence, et plus le cerveau et les yeux sont atteints. 

  1. La forme infantile apparaît entre 3 et 6 mois. La mort survient dans l'enfance, souvent avant l'âge de deux ans, avec un grand retard psychomoteur, et une cécité (l'enfant devient aveugle).

  2. Le type juvénile débute entre 2 et 6 ans. Il se traduit par une ataxie locomotrice, des troubles du comportement et une détérioration intellectuelle. 

  3. La forme de l'adulte ou chronique peut débuter vers l'âge de 10 ans, le diagnostic n'est souvent fait qu'à l'âge adulte. Il en existe deux types : l'un ressemble à une maladie de Friedreich, l'autre ressemble à une autre maladie appelée syndrome de Kugelberg-Welander. 

La maladie de Tay-Sachs se retrouve dans certaines communautés : les Juifs Ashkénazes, les Canadiens français, les Cajuns de Louisiane. On retrouve dans ces populations un porteur de l'allèle "maladie" pour 27 individus, alors que dans les populations autres, la fréquence est de un pour 250. Il y a donc un risque multiplié par 10 de voir apparaître la maladie. 

 

Le Rabbin Josef Eckstein qui avait eu quatre enfants morts de la maladie de Tay-Sachs, et un médecin, ont créé en 1983 à New-York une organisation nommée "Chevra Dor Yeshorim". Elle a pour but de détecter les maladies autosomiques récessives mortelles fréquentes dans la communauté des Juifs Ashkénazes : principalement la maladie de Tay Sachs, mais aussi la maladie de Canavan, l'anémie de Fanconi, la dégénérescence fibreuse cystique et la maladie de Gaucher. Cela se réalise principalement dans les familles ultra-orthodoxes, dont les mariages sont arrangés par les familles, et qui refusent l'avortement quand la vie de la mère n'est pas en danger. Dor Yeshorim propose un tests prénuptial Tay-Sachs au futur couple et a déjà testé plus de 100.000 personnes. Les résultats sont envoyés au rabbin mais pas aux intéressés. Ils ne seront prévenus que s'ils sont tous les deux porteurs de l'allèle défectueux, mais on ne leur dira rien si uniquement l'un des deux est porteur. La fréquence de la maladie de Tay-Sachs a nettement diminué chez les Ashkénazes depuis ces tests. Certains n'apprécient pas cette recherche d'anomalies génétiques, comme le rabbin Moshe D. Tendler, qui dit : "You violate my privacy if you know more about me than I know about myself." (Vous violez ma vie privée si vous en savez plus sur moi que moi-même)...

 

Pour en savoir plus sur la maladie de Tay-Sachs :

orphanet

article du site du syndicat national des ophtalmologistes de France 

hôpital de Montréal pour les enfants

Israël Magazine

biochimie du ganglioside GM2 

La maladie de Gaucher est aussi une maladie génétique à transmission autosomique récessive. Cette maladie est caractérisée par des dépôts d'une substance appelée glucosylcéramide dans les cellules hépatiques, de la rate et dans la moelle osseuse. Les formes neurologiques comptent pour seulement 5% des patients atteints de maladie de Gaucher et sont moins fréquentes que les formes non neurologiques. 

La maladie de Gaucher provoque donc des troubles au niveau du foie et de la rate, des déformations osseuses, ainsi que des anomalies quand on fait des analyses de sang. 

Pour en savoir plus : orphanet