Organes des sens

et système nerveux

 

Nous avons cinq sens, qui mettent l'organisme en relation avec son environnement. 

 

On appelle organe des sens un organe sensible aux stimulations en provenance de l'environnement, indispensable à la perception du milieu. Ce sont les yeux, les oreilles, la langue, le nez, la peau.

De nombreux récepteurs sensoriels (structure localisée dans un organe des sens qui détecte les stimuli. Chaque récepteur sensoriel est spécifique d’un stimulus) informent l'organisme de son état interne aussi bien que de ce qui se passe dans l'environnement.

  

Un peu de bon sens...

 

1. L'Audition = Ouïe : Sens détectant les sons. 

Site sur l’audition ; L'audition en 100 questions

Audiogramme : Graphe traduisant la capacité auditive d'un sujet. En savoir plus…

Décibel : Unité permettant d'estimer l'intensité d'un son. L'échelle de mesure présente une particularité : une augmentation de 3 dB signifie que le bruit est deux fois plus intense

 

2. La vue

 

L'anesthésie est la suppression de la sensibilité.

 

Pour qu'il y ait sensation (arrivée du message nerveux dans le cortex cérébral) et perception (analyse et reconnaissance d'une sensation avec intervention de la mémoire), les organes des sens ne suffisent pas. Les organes des sens détectent ce qui se passe dans l'environnement, et produisent un message nerveux qui sera "décodé" par le système nerveux = ensemble des centres nerveux et des nerfs.

 

Un message nerveux est une information transmise par les nerfs. Les neurones, qui constituent les nerfs, véhiculent des informations d'une zone de l'organisme à une autre sous forme d'impulsions nerveuses de nature électrique (pour simplifier).

On distingue les messages nerveux sensitifs qui circulent d'un organe des sens vers un centre nerveux, et les messages nerveux moteurs qui circulent d'un centre nerveux vers un organe effecteur (muscle). 

 

Le système nerveux de la souris.

La perception des images

 

Les organes sont reliés aux centres nerveux grâce à des nerfs.

 

On utilise le terme innervation pour désigner le fait qu'un organe reçoit des nerfs.

 

Un nerf est un cordon blanchâtre formé par des faisceaux de fibres nerveuses, conducteur des messages nerveux et reliant un centre nerveux à un organe. On distingue deux sortes de nerfs : 

  • Nerf moteur : Nerf reliant un centre nerveux aux muscles.

  • Nerf sensitif : Nerf transmettant les messages nerveux provenant des organes des sens.

Centres nerveux : Ensemble constitué par l'encéphale et la moelle épinière chez les Vertébrés.

 

L'encéphale est formé de l'ensemble des centres nerveux contenus dans la boîte crânienne des Vertébrés : cerveau + cervelet + tronc cérébral.

On appelle archencéphale l'encéphale embryonnaire.

 

Le cerveau est la partie de l'encéphale impliquée dans les actions volontaires. Chez les mammifères, le cerveau est une masse repliée de cellules nerveuses, située au-dessus du reste de l’encéphale. (Le terme de cerveau est parfois employé comme synonyme d'encéphale.)

Il est divisé en deux parties, les hémisphères cérébraux : chaque hémisphère contrôle les actions du coté du corps opposé à lui (par exemple l’hémisphère droit contrôle le coté gauche du corps). Il est impliqué dans les mouvements volontaires, dans la mémoire, l’apprentissage et la sensation. 

A leur surface, le cortex cérébral, couche très fine de tissu nerveux. Le cortex est constitué principalement de corps cellulaires de neurones qui lui donnent une couleur grise ; plus en profondeur, le cerveau ne contient que des prolongements des cellules nerveuses. Le cortex a une épaisseur d’environ 3 mm.

Aire cérébrale : Région du cerveau dans laquelle se réalise une tâche particulière. Exemple : l'aire motrice est une région du cerveau active lors de la réalisation d'un mouvement.

 

La moelle épinière est un centre nerveux qui se trouve dans la colonne vertébrale

Chez l'adulte, la moelle épinière s'étend de la base du crâne à la dernière vertèbre lombaire. Au-delà, elle s'amenuise en une extrémité effilée. 31 paires de nerfs sortent de part et d'autre de la moelle. 

La moelle épinière fonctionne par transmission de messages nerveux provenant des nerfs sensitifs vers le cerveau ou du cerveau vers les nerfs moteurs.

 

La moelle épinière, comme le cerveau, est entourée de trois membranes, les méninges (on parle de méningite quand il y a infection des méninges).

 

Contrôle nerveux : Commande ou modulation du fonctionnement d'un ou plusieurs organes par le système nerveux.

 

Dessine moi un cerveau

Voyage initiatique dans notre cerveau

Les cellules principales qui constituent le système nerveux sont les neurones.

 

Le neurone est la cellule spécialisée du système nerveux. En plus du corps cellulaire commun à toute cellule, le neurone comporte des prolongements caractéristiques : les fibres nerveuses, prolongements fins qui conduisent les messages nerveux. Il existe deux sortes de fibres nerveuses, les dendrites et les axones.

 

La transmission du message nerveux d'un neurone à l'autre se fait au niveau des synapses (zone où l'extrémité d'un axone entre en contact avec un autre neurone). 

Là, les neurones sont séparées par un espace appelé fente synaptique qui mesure 40 à 50 nm (millièmes de millionièmes de mm !).

Cette transmission se fait grâce à des messagers chimiques = neurotransmetteur, neuromédiateurs. Ce sont des substances chimiques sécrétées par les neurones au niveau des synapses. Il existe de nombreux neurotransmetteurs aux effets très différents ; on en distingue trois groupes : 

  • Dans le groupe des amines, on trouve l’acétylcholine, la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine. 

    • La dopamine joue un rôle essentiel dans le contrôle des mouvements volontaires ; sa disparition de certaines régions du cerveau est à l’origine de la maladie de Parkinson. 

    • La sérotonine intervient dans le contrôle du sommeil, de la douleur, de la température centrale du corps et du comportement d’agressivité. 

  • Dans le groupe des acides aminés, il y a 

    • l’acide gamma-amino-butyrique (GABA), messager chimique inhibiteur le plus important dans la substance grise du cerveau, 

    • la glycine, autre neuromédiateur inhibiteur du cerveau. 

  • Dans le groupe des peptides, les plus connus sont les endorphines, molécules qui jouent un rôle dans le contrôle de la douleur.

Les drogues & le système nerveux

La douleur

Le sommeil

Une maladie génétique qui touche le système nerveux : l'ataxie de Friedreich

Des maladies infectieuses : La méningite ; la rage.

Mot à retrouver

Le système nerveux de la souris, de la grenouille

Le système nerveux

Vue

Ouïe

Toucher

Goût et odorat