Je vous propose ici le résultat de mes recherches bibliographiques, sans prétendre détenir « la » vérité sur un sujet où de nombreux facteurs interagissent : physiologie, psychologie, génétique, hormones, immunité…

Nous vivons dans un environnement changeant : chaque changement est un stress. Et on appelle stress également la réponse de notre organisme à ces changements.

Le corps réagit toujours de la même manière : il emmagasine le stress et quand il a atteint ses limites, c'est la crise. Tout le monde fonctionne sur ce principe, mais les spasmophiles ont un seuil de tolérance très bas.

Aujourd'hui, pratiquement tout le monde est d'accord pour considérer que la spasmophilie – l’extrême sensibilité aux stress – est due à une mauvaise assimilation du magnésium.

Contre le stress et la spasmophilie, mener une vie saine et régulière est indispensable. Différentes techniques existent aussi, qui peuvent aider.

Vous pouvez ajouter cet espace à vos favoris :