Une histoire de puce...

Le raisonnement scientifique

Prenez une puce qui, comme tous les Insectes, possède 3 paires de pattes. Dites bien fort "saute !"... elle saute. 

Enlevez-lui une patte et recommencez l'expérience : "saute !"...elle saute. Enlevez la seconde patte puis la troisième et ainsi de suite. Otez enfin la cinquième patte et criez "saute !" : péniblement, la puce se traîne et réussit à sauter. 

Dernière étape, ôtez la dernière patte et hurlez "saute !"... malgré toute sa bonne volonté, la puce ne saute pas. 

Conclusion de cette expérience : lorsqu'on lui ôte toutes ses pattes, une puce devient sourde.

Dans cette histoire, on n’a pas respecté toutes les étapes du raisonnement. 

En particulier, on ne sait pas quelle est l’hypothèse testée, d'où un quiproquo : celui qui expérimente a une hypothèse (les pattes sont nécessaires pour entendre) qui n'est pas la même que celle de l'auditeur (les pattes sont nécessaires pour sauter). 

De plus, le protocole expérimental n’est pas correct : il n’y a qu’une seule puce, il n’y a pas de témoin, etc.

Exemple de raisonnement correct